I Muvrini – Amsterdam (corse)(cover Brel)

Blog de eagle1 :http://eagle1.musicblog.fr, I Muvrini - Amsterdam (corse)(cover Brel)

C’est le groupe phare de
la musique corse aujourd’hui, en langue corse, U Muvrinu (I Muvrini
au pluriel) désigne un mouflon qui vit dans les montagnes de
l’île
.  


Ambassadeur de la culture corse, I Muvrini défend les traditions de
l’Ile de Beauté.

Mélangeant les sons actuels à la
tradition ancestrale des polyphonies, ils font partie intégrante du
courant de la world music.

I Muvrini s’est formé à la
fin des années 70 autour des frères Bernardini, Jean François et
Alain.

De leur père Ghjuliu, qui
enregistrait dans la maison familiale, ils ont hérité la science de
la polyphonie traditionnelle, avant de s’ouvrir au folk-song ou à
la world-music, avec lui ils enregistrèrent leurs deux premiers 45
tours.

Leur premier album « I
Muvrini…ti ringrazianu » sorti en 79, rend hommage à ce père
disparu en 1977
.  

Dès leur deuxième album, « Anu da
vulta » (Ils vont revenir), qui fait référence aux prisonniers
politiques de la fin des années 70, ils mêlent la musique
traditionnelle à leurs propres compositions.

Les deux albums qui suivent sont
réalisés avec la « scola aperta » (l’école ouverte), ces écoles de
chant, crées par le groupe, sont destinées à apprendre aux enfants
la culture corse par le chant et la musique.

L’album « E campa qui » (Vivre ici),
qui sort en 1981, élargit le public du groupe, puisqu’il paraît
avec l’éclosion des radios libres qui s’empresseront de largement
diffuser leurs titres.  

Un album vendu à 300.000
exemplaires

C’est à Paris qu’ils enregistrent « Pé
l’amore di té » qui sort en 88, l’album se vend à plus de 300.000
exemplaires.

Puis « Quorum », enregistré à Toulouse
en 1989, est un salut au public qui les accompagne depuis
longtemps.

Une symbiose que souligne leur
premier enregistrement en public « in core ».

« A voce rivolta » (A tue-tête)
marque l’ouverture à de nouvelles couleurs
musicales.

Après une série de concerts à Naples
et à Florence, en avril 92, sous leur propre production, ils
investissent le Zénith, une des plus grandes salles
parisiennes.

Alors qu’ils avaient déja participé à
un album de Jacques Dutronc en 1990 sur « Corsica », Michel Fugain
les invite en 1992 à chanter avec lui, puis ce sera Véronique
Sanson en 1995 lors d’un concert aux Francofolies de la
Rochelle.

I Muvrini remporte une
Victoire de la Musique en 2003 dans la catégorie musique du monde
pour « Umani ».

Le 9 et le 10 mai 2003 les frères
Bernardini remplissent le Zénith de Paris.

Le 1er février 2011, le groupe est à
l’Olympia, à Paris, entouré d’invités et de la chorale Musicanta,
constituée de collégiens venus exprès de Bastia, le concert est
enregistré et sort le 18 juillet 2011 sur disque.

Il contient un poème de Rudyard
Kipling « Tu seras un homme mon fils » lu à deux voix par
Jean-François Bernardini et Grand Corps Malade.

Clic pour accéder au
site officiel de muvrini
.

Voir
aussi
:

Mort aux
sobres
(chanson corse-Parodie)
.

Plus d’infos sur
Jacques Brel
.


I Muvrini
– Amsterdam
.

Laisser un commentaire